ESTELLE LAGARDE
"De Anima Lapidum"
LA COLLECTION
"40 photographies pour 40 bougies"
CAROLINE CHIK
"Humanité"
JEAN-CLAUDE DELALANDE
"Quotidien"
MATHIAS GRENNHALGH
"Wallsekaai 47 (FOMU)"
RAPHAEL HELLE
"Dérèglement"
MIREILLE LOUP
"Beneath-beyond"
MARIE MONS
"Aurore Colbert"
CLAIRE ET PHILIPPE ORDIONI
"Portraits baroques"
ANITA POUCHARD-SERRA
"Urbanités latentes"
MELANIE WENGER
"Marie-Claude, la dame aux poupées"
ADRIEN BASSE-CATHALINAT
"La ligne"
BENJAMIN JUHEL
"ARK"
ERIC DROUSSENT
"Décalage immédiat"
JEAN PELLAPRAT AVEC JEREMY PAON
"ON-OFF // Grenoble"
FRANCESCA DAL CHELE
"Le passé de l'avenir"

 

FRANCESCA DI BONITO

''CHAIRS DÉVOTES''

Au centre des expositions Paul Courboulay / Le Mans

Francesca di Bonito

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Série exposée - CHAIRS DÉVOTES
Sculptures photographiques, technique mixte, couture s/photographie, 2014
Chairs Dévotes puise ses origines dans une recherche sur le corps humain sculpté et sa revisitation photographique. À des photographies de statues classiques et religieuse, j'ai intégré des dessins d'organes humains pris dans d’anciennes encyclopédies anatomiques. La couture et la broderie, pratiques familières depuis mon plus jeune âge, m'ont ensuite permis d’assembler en volume des matières du réel, du quotidien. Les visuels des corps sculptés s’imprègnent ainsi d’une histoire humaine qui glisse le long des fils et des épingles, points d’ancrage d’une chronique terrienne. Détournant le religieux pour l’emmener vers le terrien et l’organique, le volume s’impose comme un équilibre entre la lourde masse de ces icônes et leur réductif témoignage photographique. L'oeuvre se constitue ainsi de totems hybrides, de sculptures photographiques drapées d’ironie qui ramènent le sacré dans les enjeux existentiels du vécu humain.

FRANCESCA DI BONITO
Textes de Francesca Di Bonito
Photographe et plasticienne, j’utilise le médium photographique dans sa nature d’outil et
support.

Par une pratique qui est de l’ordre de l’action manuelle et de l’intervention plastique et numérique,
je construis des récits visuels où le réel et l’imaginaire se dévoilent comme deux faces d’une
même pièce, deux natures d'une même condition. Comme un jeu de va-et-vient, la déconstruction
du réel et la construction des fictions s’alternent au sein de chroniques de vie.

L'usage du corps, ou de son image, devient un outil d’échange et d'interaction, un support d’inscription plastique et d’écriture intime à la fois. Les figures hybrides de mes récits, par des procédés de croisements et métissages, se transforment en univers polysémiques explorant les
stéréotypes identitaires.



FRANCESCA DI BONITO (1978, Naples) est photographe & plasticienne. Elle vit et travaille à Paris depuis 2004. Forte d'une formation en Histoire de l'Art jumelée à une expérience photojournalistique, Francesca s'attache à saisir et réécrire les dynamiques humaines au centre des enjeux contemporains. Attirée par le potentiel plastique de la photographie, par un langage riche, étendu aux divers champs de l'art contemporain, elle présente une oeuvre protéiforme s'inscrivant aujourd'hui dans un cadre tridimensionnel. 

Francesca DI BONITO (1978, Naples) est photographe & plasticienne. Elle vit et travaille à Paris depuis 2004. Forte d'une formation en Histoire de l'Art jumelée à une expérience photojournalistique, Francesca s'attache à saisir et réécrire les dynamiques humaines au centre des enjeux contemporains. Attirée par le potentiel plastique de la photographie, par un langage riche, étendu aux divers champs de l'art contemporain, elle présente une oeuvre protéiforme s'inscrivant aujourd'hui dans un cadre tridimensionnel.