/////////////////////////////////////////////////////

HORS CADRE #9

Découvertes

Jusqu'au 9 avril à la MJC Ronceray - Le Mans

Chaque année, la MJC Ronceray s'associe aux Photographiques et expose de jeunes photographes prometteurs pour la plupart issus du territoire.

MJC ronceray l alambik web

 

Bee Lumen

''CECI EST UN OBJET FRONTIÈRE HUMAIN''

BEE LUMEN LES PHOTOGRAPHIQUES

« Je désigne par objet-frontière humain un type d’entité particulier qui circule entre des corps que l’on juge humains. » Klaus Hoeyer

Chacun-e parle du monde tel qu’iel le perçoit.

Nous parlons de notre monde.

« Dans son ouvrage précurseur sur la pureté et les tabous, Mary Douglas constatait que « toutes les marges sont dangereuses » et que la salive, le sang, l’urine et les autres substances et éléments peuvent devenir des objets dangereux simplement en traversant « les frontières du corps » (Douglas, 1995 : 12). Une fois détachés du corps, ils incarnent des menaces pouvant déstabiliser ces catégorisations dotées d’une importance symbolique. (...) Victor Turner en 1967 s’est intéressé au rôle des rituels en manipulant ce qui est catégoriquement ambigu : le liminal.

Il affirme que les rituels sont instigateurs de « transformation dans l’être » (ibid. : 102) et que cette ambiguïté est essentielle à cette transformation (ibid. : 96-97). Turner décrit l’espace non défini entre les catégorisations comme une « obscurité féconde », pleine de potentiel pour la créativité culturelle (ibid. : 110). Nous rencontrons aussi cette sorte de potentialité dans le cas de l’objet-frontière humain. (...) Mais le présent est aussi menacé lorsque les objets-frontières humains remettent en question les catégorisations dominantes actuelles. »

 

 

Clément Szczuczynski

"EN RÉSIDENCE''

Clement Szczuczynski les photographiquesClément Szczuczynski est photographe professionnel à son compte depuis 5 ans. Dès les débuts de son entreprise CSZ Photographie, il a eu à coeur de travailler au plus près des artistes, des compagnies artistiques (théâtre, dance, musique...). Rapidement son regard s'est concentré sur ces intervalles de temps où les artistes sont En résidence, souvent accompagnés de doute, de tentatives, de moments de grâce mais toujours de création et de réflexion collective ou individuelle.

Avec la crise sanitaire, ces moments ont été plus prégnants, peut-être aussi plus précieux. Le photographe manceau propose donc en cette fin d'année un regard sur les plateaux, les scènes, qu'il a partagé ces 4 dernières années avec des compagnies du territoire (Et alors Cie, Zutano Bazar, Cie Contre Pied, Nathalie Bailleau, Go to the Dog....).

Il souhaite mettre en lumière ces lieux et ces moments où le spectacle devient vivant, où l'artiste s'habite.

Georgina Corcy

''MIRAGE DE POTENTIEL''

Georgina Corcy Les PhotographiquesUn mirage de potentiel
Rassuré par un point de vue
Je regarde par là, mais qu'y a t'il par là ?
Probablement rien..
Un décor pour nous faire croire qu'il y a un ailleurs.